LIFESTYLE

20 programmes Netflix à bingwatcher sans modération cet hiver

Helloooo !

Les vacances de février approchent et vous cherchez des séries à bingwatcher avec un bol de popcorn, sous un plaid bien au chaud ? Vous cherchez un résumé / des idées / des conseils ? Aujourd’hui, c’est un article un peu spécial parce que pour la première fois il est écrit à quatre mains. Alexis se joint à moi pour vous proposer 20 programmes à regarder sans modération en amoureux, entre amis, seul ou en famille !

J’avoue, je suis « plus séries que films »; surtout depuis que j’ai investi dans un abonnement Netflix fin 2018. Pour Alexis c’est plutôt le contraire mais on s’est lancés ces dernières semaines (et mois) dans le visionnage d’épisodes de séries et programmes tous plus différents les unes que les autres. De quoi vous proposer aujourd’hui une bonne sélection!


1- Les demoiselles du téléphone

Les demoiselles du téléphone, clairement le coup de 🖤 de cet hiver. Grippée, je cherchais une série à regarder et je suis tombée sur cette petite pépite dont on m’avait beaucoup parlé. Si vous avez un petit faible pour les séries historiques vous allez être servi au point de vue décors et costumes mais un peu moins sur la réalité de l’histoire de l’Espagne au début des années 1930, un peu trop romancée. On passe vite sur ce dernier point avec toutes les péripéties qui gravitent autour des quatre héroïnes principales. Lidia, Carlota, Angeles et Marga s’installent dans la capitale espagnole et s’engagent comme standardistes pour la Compagnie Nationale du Téléphone. Entre amour et amitié, on s’attache aux histoires et aux différentes individualités existantes. Même si la deuxième saison délaisse l’histoire et l’évolution de l’Espagne pour se concentrer sur la vie des quatre héroïnes, elle n’en reste pas moins d’une beauté visuelle à ne pas manquer.

2- Plan Coeur

Plan Coeur, c’est la première série que j’ai découvert sur Netflix. C’est la seule série française de cette petite sélection. Si vous aimé les séries feel good et les comédies romantiques vous allez être aux anges. La série est d’abord présentée comme cassant les clichés des comédies romantiques. Le synopsis ? Elsa, un peu traumatisée par sa dernière rupture n’arrive pas à avancer sur le plan sentimental. Une de ses meilleures amies décide d’engager un escort boy pour l’aider à se dépasser. Une histoire qui aurait dû simplement durer quelques jours et qui pourtant va finir par se compliquer… Pourquoi cette série sort du lot ? Tout simplement parce qu’elle ne se cantonne pas à dépeindre l’histoire d’amour naissante entre les deux personnages principaux mais va plus loin un peu à la mode F.R.I.E.N.D.S pour ce qui est histoires d’amitiés. Une série que je vous conseille de toute urgence et qui se regarde très rapidement.

3- The Good Place

Vous vous êtes toujours demandé ce qu’il y avait après la mort ? Grâce à The Good Place vous en aurez une vision supplémentaire. Eleanor qui n’a pas mené une vie exemplaire est accueillie au « Bon Endroit » par Michael, l’architecte du quartier dans lequel elle restera pour l’éternité. Il semblerait qu’Eleanor ait été confondue avec une autre personne et devrait normalement passer l’éternité au « Mauvais Endroit » pour être perpétuellement torturée. Pour pouvoir garder sa place dans le bon quartier, elle va être épaulée par trois autres personnages attachants Chidi, Tahani et Jianyu. Mais sont-ils vraiment arrivés au « Bon Endroit » ? Une série colorée et délurée qui change de ce qu’on peut trouver d’habitude en allant toujours plus loin !

4- Bodyguard

Dave Budd, ancien vétéran en Afghanistan, après avoir empêché un attentat, est engagé pour protéger Julia Montague, secrétaire d’état à l’intérieur au Royaume-Uni. Si il déteste sa politique, il fini par s’attacher à la femme ambitieuse. Il reste perpétuellement torturé entre ses idées quant à la politique menée et la mission qui lui est confiée. Une belle illustration du monde politique anglais avec de belles interprétations et un rebondissement final totalement inattendu. A regarder en VO pour apprécier l’accent charmant de Dave !

5- Sex Education

Comment faire du travail de sa mère un business au lycée ? Défi relevé par Otis, fils d’une célèbre sexologue, entraîné par Maeve, la rebelle au passé tourmenté. Au départ j’allais à reculons vers cette série que je voyais comme une série pour ado un peu gnangnan. Mes premières impressions ont disparu dès le premier épisode. Les personnages sont tous très travaillés et l’interprétation est juste top. C’est une série qu’on aime regarder avec Alexis parce qu’elle est vraiment fun et dépasse toutes les attentes qu’on pouvait en avoir.

6- The Crown 

Bon j’avoue, j’ai une petite passion pour la famille royale anglaise (oups 🤭) alors quand The Crown est sorti j’ai fait un peu ma curieuse. Il y aura plusieurs saisons pour retracer la vie de la famille royale. Les deux premières, visionnées jusqu’à présent, présentent les débuts du règne de la reine Elisabeth. Pourquoi cette série est à voir ? Pour le jeu parfait des acteurs, les costumes et les décors. Même si parfois le rythme est un peu lent, ça reste une des meilleures séries que j’ai pu découvrir l’année dernière. En plus, si vous voulez travailler votre anglais, c’est l’occasion parfaite !

7- You

You, c’est la série thriller qui est sortie pendant les dernières vacances. Dès le premier épisode, on ne s’attend pas vraiment à la tournure des évènements, on penche plutôt pour une série d’amour un peu à la Gossip Girl. Un jeune libraire, Joe croise Beck, une jolie blonde. Il commence à la stalker sur tous les réseaux sociaux pour « apprendre à la connaître » jusqu’à l’observer directement chez elle. Si on oscille entre « c’est beaucoup trop mignon ce qu’il est capable de faire pour elle » et « c’est carrément flippant », la série reste bien ficelée même si l’enchaînement des évènements n’est pas totalement inattendu. Beck est un personnage tourmenté, elle est mal entourée. Joe pour la « protéger » décide d’éliminer toutes les personnes nocives qui gravitent autour de sa petite-amie. Si vous voulez découvrir le cheminent d’un psychopathe, vous allez aimer cette série.

8- Atypical

La dernière série en date visionnée et c’est vraiment une belle découverte ! Sam, comme tout jeune homme de 18 ans, est à la recherche d’amour et d’indépendance. Son handicap, l’autisme, lui barre la route et donne une nouvelle vision de l’émancipation. Sam est attachant comme le reste de sa famille ! Celle-ci, avec l’évolution du fils se remet totalement en question. Une belle série qui sait être triste et drôle et qui nous pousse à l’interrogation sur l’intégration du handicap dans la société sans dramatiser.

 

9-Love

Tout commence avec la présentation de deux personnages que tout oppose. D’un côté, on trouve Gus qui vit en couple et qui semble plutôt heureux jusqu’à ce que sa petite amie déclare qu’il l’aime trop et qu’il l’étouffe. De l’autre, on trouve Mickey, au caractère bien tranché et déterminé. Leurs chemins finissent par se croiser et, une série d’évènements et de rencontres aidants, la série nous propose un regard différent sur les relations amoureuses d’aujourd’hui. Bien que le titre laisse présager l’amour, ce n’est pas toujours le cas. Entre situations humiliantes et touchantes, on assiste à une histoire naissante.

10- Friends from College

Dernière série que je vous présente ici avant de laisser la main à Alexis. Friends from College c’est l’histoire d’un groupe d’amis qui continuent de se fréquenter (ou de se retrouver) à l’approche de la quarantaine. C’est quoi le côté original de la série ? Au lieu de débuter comme les incontournables F.R.I.E.N.D.S et How I Met Your Mother pendant la vingtaine, on commence à suivre le groupe d’amis à l’approche de la quarantaine. Ce sont alors d’autres problèmes et d’autres péripéties qui se posent. Peut-être pas la série de l’année mais de quoi passer un bon moment si vous aimez les séries entre amis.


11- Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Si il y a bien une série qu’il ne faut pas regarder sur Netflix, c’est bien les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire. Si vous avez déjà vu cette fable surréaliste contant la vie de ces 3 jeunes orphelins, vous savez que l’histoire n’est remplie que de tristesse, de moment sombre et d’une envahissante mélancolie. L’histoire des Baudelaire n’est pas des plus heureuse, mais est desservie par une formidable réalisation, une narration intelligente, et un fabuleux casting, qui ne doivent cependant pas vous donner envie de regarder cette série.

Mais malgré tout, entre ses nombreux retournement de situations, personnages hauts en couleurs et récits sordides, « éteindre votre télé« , comme il est demandé dans le générique de la série, serait la dernière chose à faire devant ce fabuleux conte.

12- Les Nouvelles Aventures de Sabrina l’Apprentie Sorcière

Si vous êtes nés dans les années 90, vous avez sans doute grandi avec de nombreux dessins animés, dont celui des Aventures de Sabrina l’Apprentie Sorcière. Aujourd’hui, il est temps de laisser votre âme d’enfant de côté, car malgré son air de série teenager aux allures de Riverdale (à noter que les séries semblent liées), la Sabrina version 2018 offre une vision bien plus terrifiante du mythe de la petite sorcière du quartier. Conservant son côté bon enfant, avec des personnages attachants, la série cherche avant tout à mettre en avant ses histoires de sorcières, de monstres, et d’entités spirituelles, tout en nous livrant, comme tout autre série du genre, le point de vue d’adolescents sur la vie, l’amour, et le monde qui nous entoure.

13- Velvet Buzzsaw

 

Seul film dont nous parlerons aujourd’hui, Velvet Buzzwas est la dernière grande production de Netflix. Dan Gilroy, qui a déjà réalisé l’excellent Night Call, rerouve Jake Gyllenhaal, mais aussi John Malkovich, Rene Russo, Nathalie Dyer ou encore Zawe Ashton, et nous livre cet excellent morceau d’horreur, mêlant comédie et réflexions sur le monde de l’art. Art qui semble désormais s’en prendre à ceux qui ne voient au-delà de la beauté de l’œuvre, que le profit, la richesse, et la célébrité.
Avec une photographie très intéressante, un récit ponctué d’humour, et un sous-texte horrifique, Velvet Buzzsaw est un petit ovni culturel surgit de nulle part, qui montre, malgré les divergences que connaît Hollywood avec le géant du streaming, qu’un bon film, ce n’est pas qu’un film qui sort au cinéma.

14- The Haunting of Hill House

On reste dans l’horreur pour les 3 prochains programmes, en commençant par évoquer l’une des séries phare de 2018, à savoir The Haunting of Hill House. Ne vous fiez pas aux apparences, même si la série paraît faire horrifique et faire naître en vous les craintes les plus sombres, il n’en résulte finalement qu’une grande histoire familiale, ponctuée d’amour, de moments de joie, et d’une réflexion bien plus poussée sur la Peur qu’il n’y paraît.
Évidemment, les nombreux fantômes cachés dans les plans de la série pourront vous donner quelques sueurs froides, mais la réalisation ne vous mettra jamais en face d’une vraie expérience horrifique comme on pourrait en trouver dans Conjuring ou autre film d’horreur.
Toujours accompagné d’une sublime bande-son et d’un thème principal incroyable, les moments de joie que procure cette série, entre deux petits frissons, saurons réchauffer vos cœurs en ce vif hiver.

15- Les Génies du Mal

2003, Erie, en Pennsylvanie. Alors que la matinée se déroule comme à son habitude dans la petite ville américaine, Brian Wells, 46 ans, livreur de pizza, entre dans une banque, commet un hold-up, et est interpellé par la police.
Mais rapidement, les agents découvrent que Brian porte autour du cou un engin explosif, qui, malheureusement, se déclenchera quelques minutes après le braquage. Dans sa voiture sont retrouvées des instructions, lui dictant ce qu’il devait faire pour que le collier lui soit retiré.

Deux mois plus tard, un certain Bill Rothstein téléphone à la police, et accuse sa voisine Marjorie Diehl-Armstrong de cacher un corps dans son congélateur.

Le point commun ? Marjorie et Bill vivent près du dernier endroit où Brian Wells a été aperçu. En 4 épisodes, la série ne se conclue pas en révélation coup de poing, sans certitude sur le nom des vrais coupables de l’incident. Mais le déroulement des évènements, les nombreux retournement de situation, et la psychologie des personnages offrent à cette hallucinante histoire un biopic digne des plus grands scénarios hollywoodiens.

16- The Keepers

Je ne vais pas m’attarder sur The Keepers, car le fontionnement est le même que pour Les Génies du Mal.
En 1969, soeur Cathy Cesnik est assassinée. 50 ans plus tard, deux anciennes élèves, qui ont connue Cathy, décident de lever le voile sur ce mystère, qui plane depuis de nombreuses décennies. Au-delà du fait divers et de la disparition de la soeur, l’affaire va rapidement mettre en lumière de nombreux scandales étouffés par l’église catholique américaine.

Ici encore, le récit et la psychologie des nombreux protagonistes donnent au documentaire un aspect angoissant, dont on peine à croire les histoire, mais livre une véritable enquête pleine de courage et de volonté.

17- Humoristes du Monde / Blanche Gardin / Fary is the New Black

Fini d’avoir peur, on peut passer à la touche comédie de cette liste, avec trois programmes regroupés en une seule catégorie.
– Humoriste du Monde est l’une des nouveauté de Netflix en 2019, et regroupe près de 40 humoristes de tout les pays, qu’ils soient Français, Américains, Africains, Mexicains, voire Indiens et Allemands. De nombreuses heures de stand-up qui permettent de découvrir les nouveaux talents mondiaux.

– Blanche Gardin a sans doute été l’une des personnalités françaises les plus plébiscités en 2018, tant son caractère, son franc-parler, et son humour ont su plaire à la majorité. Originaire du Jamel Comedy Club, Blanche a su se faire une place tôt dans le monde du stand-up, dominé un temps par la gente masculine. Son spectacle, récemment sorti sur Netflix, Je parle toute seule, lui a valu d’être récompensée d’un Molière, grande récompense littéraire française.

– Fary, c’est l’étoile montante du stand-up des années 2010. Faisant ses premiers pas dans On n’demande qu’à en rire, puis au Jamel Comedy Club, ce parisien de 27 ans, il se démarque par son humour fin, qui touche autant les jeunes que les plus vieux, et ose dénoncer les grandes injustices de ce monde, si le monde n’était évidemment composé que de mode, d’actualité people, et de mauvaise foi.

18- Fyre

Imaginez le plus grand festival du monde, les plus grands mannequins d’Instagram, et les plus grands groupes de musique réunis sur l’île de Pablo Escobar, ou se trouvent yacht, villas, repas gastronomiques et alcools en tout genre.

Et si je vous disait que cet évènement a failli exister ?
C’était bel et bien les promesses faites par l’entrepreneur Billy MacFarland et le rappeur Ja Rule en 2017.
Fyre, c’est le nom du plus grand festival de luxe jamais créé, le terme « jamais » renvoyant à l’échec cuisant qu’a connu le projet.
Crise budgétaire, problèmes juridiques et environnementaux…
En regardant ce documentaire, vous comprendrez comment ce festival, semblable à l’image d’un paradis sur Terre, est rapidement devenu, pour les festivaliers et les organisateurs, un gouffre infernal, semblable à l’Enfer.

19- En Bref

Vous avez toujours voulu tout savoir sur les sujets les plus originaux du monde qui nous entoure ?
Si c’est le cas, En Bref est sans doute la mini-série qu’il vous faut.
Du cricket à l’astrologie, en passant par l’orgasme féminin et les inégalités de richesse, vous pourrez trouver de nombreux sujets culturels et sociaux, qui développent l’image du monde d’aujourd’hui, son fonctionnement, mais envisagent aussi l’avenir, et la façon dont notre environnement s’apprête à évoluer.

Il est aussi intéressant d’évoquer À Suivre, une série de reportages similaire à En Bref, qui évoque de nombreux autres sujets de société, comme l’ASMR, les communautés sociales, ou encore l’évolution des nouvelles technologies.

20- The Toys that made Us

Avoir une âme d’enfant, c’est quelque chose d’important dans le monde d’aujourd’hui. Savoir comment cette âme est née, c’est encore mieux.
Nous avons tous joué avec des Transformers, des Barbies, des Legos, mais savez-vous comment ces jouets et produits ont vu le jour ?

C’est ce que nous explique The Toys that made Us, par le biais de longs reportages, retraçants l’histoire de chaque personnage, chaque élément de nos dessins animés favoris, et la façon dont ils ont été retranscris en jouets et produits dérivés, s’ancrant dès lors non seulement dans une ère commerciale et financière, mais aussi dans les mémoires collectives, par le biais des nombreuses heures passées à admirer ces figurines dans les allées marchandes, où à y jouer dans votre chambre d’enfant.

On espère que cette sélection vous aura fait passer un bon moment !

Pleins de bisous & à très vite sur raspberrycherry.fr <3

Agathe & Alexis 

1 commentaire

  1. […] la fin de ces congés de fin d’année et on espère qu’elle vous plaira autant que la dernière […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *