LIFESTYLE

Carnet de voyage : 1 journée pour découvrir Bréhat, l’île aux fleurs

Bréhat c’est un peu l’île de beauté bretonne. On a choisi de réserver notre mois de juin pour des voyages et de la découverte. Au moment où paraît cet article nous découvrons l’Italie et le charme de la Toscane. Avant de nous envoler pour le pays du soleil et de la pizza, on a un peu exploré les alentours de notre Bretagne. A 45 min de chez nous, voici Bréhat et son charme légendaire !

Pour se rendre à Bréhat, il faut absolument choisir un lieu d’embarquement. Nous avons choisi de nous rendre à la pointe de l’Arcouest (un peu plus de cinq minutes traversée) mais il est aussi possible de partir de Binic (pour environ 30 euros et environ une heure de traversée). Comptez environ neuf euros pour la traversée aller-retour par personne. A partir du mois de juin, une navette part quasiment toutes les demi-heure. Nous avons embarqué à 10h. En attendant, on s’est posé dans un joli coffee shop pour étudier la carte de l’île et déterminer les sentiers que l’on voulait faire. Notre choix s’est porté sur deux sentiers en particulier : l’un au nord de l’île (randonnée de deux heures environ pour le matin) et l’autre au sud (randonnée d’une heure et demie). De quoi voir un maximum de choses sur l’île aux fleurs et découvrir ses différents coins que nous avons trouvé tous différents mais si jolis !

Dès le trajet en bateau (d’un peu plus de cinq minutes) les nuages bretons ont commencé à pointer leurs nez. Notre première randonnée était plutôt placée sous le soleil… Jusqu’à ce qu’on soit complètement trempés! Heureusement, sur l’île il y a un microclimat qui fait que, malgré la pluie, nous n’avons pas eu froid. Habillés comme deux touristes en shorts et en tee-shirts alors que tous les autres étaient en cirés 🤣

Bon, avec la pluie notre ballade du matin a été un peu écourtée. Nous voulions voir le phare tout au bout de l’île (le phare du Paon) mais nous avons dû faire demi-tour plus vite que prévu. Nous avons quand même pu admirer l’étendue de la mer en grimpant au dessus des rochers. On s’est peu à peu égarés du sentier que l’on avait choisi. D’une part à cause du temps mais aussi parce que c’est une bonne façon de découvrir l’île. Pour ma part, bien que je sois déjà venue plusieurs fois sur l’île, j’ai trouvé qu’il y avait des différences de paysages et d’atmosphère qu’on soit au Nord, au Sud, dans le bourg ou vers les différentes plages et ce n’était pas pour me déplaire. On s’est égarés parmi les sentiers remplis de fougères après être passés par un petit port au centre de l’île. Au début du mois de juin, il n’y avait pas grand monde sur l’île, surtout en milieu de semaine. A peu près à chaque endroit, nous étions seuls. Une bonne manière pour profiter des sentiers et des plages.

Pour se réchauffer de la pluie battante du matin, on s’est offert des moules marinières dans un petit restau aux airs de bords de plage à l’entrée du petit bourg de l’île. Impossible de pique niquer avec la pluie battante du matin, on cherchait à se sécher un peu avant de repartir sur les sentiers. Mais, si vous voulez pique niquer sur l’île par beau temps, tout est à disposition pour acheter ce qu’il faut à Bréhat. Supérette et boulangeries sont à la disposition des riverains et des touristes dans le bourg.

Décidément, nous n’avions pas choisi la meilleure journée pour profiter de la beauté de l’île. En plus des averses qui ne cessaient d’interrompre nos ballades, les marées ne nous ont pas permis de nous baigner. A marée basse, il nous a fallu traverser la vase pour enfin arriver sur une petite plage de sable, près du camping, au sud de l’île. Donc mon conseil : renseignez vous sur les horaires de marées pour pouvoir pleinement profiter de la baignade.

Je pourrai me baigner en tout temps alors j’ai quand même voulu tremper les pieds. Impossible pour moi de quitter l’île sans m’être offert ce plaisir haha. Bon, je n’ai pas pu arborer mon nouveau une pièce jaune mais ce ne sera que partie remise.

Sur l’île aux fleurs se trouve un grand atelier de verreries. Je ne peux pas vous le montrer ici car les photos y sont interdites. Si vous vous éloignez du bourg de l’île vous tomberez sur de grands ateliers en pierre qui m’ont fait penser à des vestiges romains (à première vue haha). Vous pourrez y admirer les artisans qui réalisent de petites beautés en verre (aussi bien de la déco que de la vaisselle ou bien des poignées de porte). Il est possible de suivre tout le processus et des panneaux ludiques sont à la disposition des visiteurs pour comprendre comment chaque couleur peut être retranscrit dans le verre. Après un passage par la verrerie, on s’est laissé portés à travers les sentiers qui surplombent la mer à marée basse.

Ce qui m’a aussi plu sur l’île, c’est la diversité de plantes que l’on y trouve. Je pense qu’à la pleine saison l’île est vraiment à découvrir. Mais je vous rassure, même sous la pluie, ça reste très beau. Apercevoir les maisons, elles aussi colorées, renforce la beauté et le sentiment de vacances qui règne sur Bréhat.

Et on termine cet article par un brin de mode. j’ai choisi un look pratique : tee shirt Levi’s et short en jean aux bords festonnés. Une bonne solution pour un look simple et efficace. En plus, j’ai pu légèrement bronzer à travers les nuages hihi. Mon crush d’accessoires en ce moment, c’est vraiment les bracelets. J’en ai réalisé un en coquillage et les autres en perles. Petites collection que j’ai complété avec un joli bracelet offert par Alexis à la Saint Valentin et un autre shoppé chez Cache Cache.

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout ! Pleins de bisous et à très vite <3

Agathe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *