LIFESTYLE

Comment bien choisir son tatouage & comment en prendre soin ?

Il y a quelques semaines, je me suis faite tatouer… Pour la troisième fois !

Le tatouage et moi, c’est une véritable histoire d’amour. J’en ai eu envie très tôt et j’ai finalement sauté le pas en septembre dernier. Tout un projet a germé dans ma tête depuis mes seize ans. Vous remarquerez que « germé » n’est pas un terme choisi de façon anodine puisque se sont de petites fleurs qui ont trouvé place sur mon bras gauche. Je suis partie la première fois avec une idée très précise et j’ai été très bien reçue par mon tatoueur, Olivier, basé à Dinan. Je lui ai amené mes dessins (griffonnés sur un carnet) et il les a tout de suite adoré. Vrai soulagement pour moi qui cherchais vraiment à représenter sur mon bras quelque chose qui me ressemble et qui a une signification. Toutes les fleurs et les petites bêtes que j’ai sur le bras sont celles que j’avais dessiné au préalable. Je vous avais déjà fait un article fin 2018 pour vous présenter le début de mon herbier. Après trois tatouages en un an, je me suis dit qu’il serait bien de vous parler de comment j’ai choisi ces fleurs, la réaction de mes proches et des soins qu’il faut apporter à ses tatoos.

Pourquoi des fleurs ?

Les fleurs ont toujours eu une importance dans ma vie. Je ne me voyais pas commencer des tatouages sans la présence de fleurs. Les fleurs font écho à ma famille que se soit par le nom ou pour l’amour qui leur est porté. Mon premier tatouage représente mes parents et mes grands parents (chacun ayant une fleur attribuée comme je vous le disais ici), le second marque le début de ma vingtaine et le troisième, la fin de ma licence avant de plonger dans le grand bain du master et du métier qui m’a toujours animé. Je voulais quelque chose qu’on ne voyait pas partout, quelque chose d’un peu unique, qui me ressemble vraiment et j’ai toujours dessiné des fleurs sur mes cahiers, alors j’ai synthétisé tout ça ! Et puis, quelqu’un qui ne le sait pas ne pourra jamais deviner la signification de telle ou telle fleur.

Comment tu as choisi ton tatoueur?

Je connaissais le travail d’Olivier pour être passé régulièrement devant son salon et par le bouche à l’oreille de clients toujours hyper satisfaits. Dès le départ, le feeling est super bien passé, et, pour moi c’est primordial d’entretenir une bonne relation avec son tatoueur. Simple, naturel, sur la même longueur d’ondes, il ne restait plus qu’à caser un rendez vous.

Quel(s) prix faut-il compter pour des tatouages similaires aux tiens ?

J’ai choisi d’y aller étape par étape, pour vraiment réfléchir à l’articulation des fleurs sur mon bras mais sachez que le prix de départ pour n’importe quel tatouage dépend du matériel nécessaire à la désinfection : aiguille etc. Donc, même si vous choisissez de ne vous faire qu’un petit coeur sur le poignet, comptez 50 à 60 euros. Pour quatre pièces comme les miennes (quatre fleurs), comptez une centaine d’euros à chaque fois. On ne dirait pas comme ça, mais les traits fins sont plus durs à réaliser que les traits plus épais. Ce n’est pas le plus simple à réaliser pour les tatoueurs mais si c’est bien fait, le résultat en vaut la peine 🙂

Est ce que ça fait mal ?

LA question que l’on me pose le plus souvent. Je suis plutôt douillette et j’ai la peau qui marque très vite (pour vous donner une échelle). Pourtant, je n’ai pas du tout eu mal, pour aucun de mes tatouages. Bien sûr, la sensation n’est pas agréable. Pour vous donner une idée, ça ressemble à une (petite) griffure de chat. Avec un trait fin et de petites pièces, il n’y a rien à craindre. Si la sensation est trop désagréable, il ne faut pas hésiter à demander une petite pause pendant le processus 🙂

Comment se passe la cicatrisation ?

La cicatrisation dure environ trois semaines. Trois semaines pendant lesquelles il faut être rigoureux et protéger un maximum la zone fraîchement tatouée.

A la sortie du rendez vous, place au film alimentaire pour recouvrir et protéger la « plaie ». Rentrez chez vous, retirez le film et rincez à l’eau claire avec un tout petit peu de savon. Pas de crème le premier jour, mais vous pouvez vous doucher sans crainte.

Pendant la première semaine, on commence à bien hydrater, matin et soir, en mouvements circulaires. L’été on peut laisser un maximum à l’air (tout en couvrant le tatouage dès qu’il y a exposition au soleil). L’hiver, on recouvre avec des matières en coton, des vêtements plutôt larges pour éviter que les tissus ne frottent trop.

Fin de la première semaine : des petits rejets/petites croûtes apparaissent pendant quelques jours. C’est, pour moi, l’étape la plus pénible du processus de cicatrisation. Les croûtes grattent, la sensation est désagréable. Attention, il faut se retenir de toucher le tatouage sauf pour l’hydrater. On continue l’hydratation régulière avec la crème (j’ai toujours utilisé la « tatoocream », recommandée par mon tatoueur mais il paraît que la crème Avène est très bien aussi). La semaine qui a suivi mon troisième tatoo, nous étions en Italie. Soleil oblige, j’avais emporter de petits foulards à nouer autour de mon bras pour protéger les plaies. Look pirate assuré mais santé préservée ! 😉

Fin de la deuxième semaine : les croûtes disparaissent, l’envie de les gratter aussi. C’est pas très glamour mais bien vrai ! On hydrate, on hydrate, on hydrate pour que le tatouage brille en permanence. Au maximum, on les laisse à l’air libre.

Troisième semaine : dernière ligne droite. Les tatouages commencent à changer de couleurs, on est sur la bonne voie pour une parfaite cicatrisation. On continue l’hydratation et tout sera parfait !

Des filles tatouées qui m’inspirent

Je ne peux pas le nier, évidemment, les réseaux sociaux m’ont un peu influencé. Ne serait ce que pour l’emplacement de mes tatouages mais aussi et surtout pour sauter le pas. Je suis plusieurs filles tatouées sur Instagram. Elles sont tatouées à plusieurs endroits : les bras, les pieds, les cuisses, le dos. Je vous invite à découvrir les comptes de @poupeerousse, @laurianebueb, @jesussauvage et @carnetprune ! Et, j’avoue que voir des filles toutes douces se faire tatouer m’a aidé à sauter le pas. Souvent, quand les gens découvrent mon bras tatoué (et bientôt l’autre 😏), ils paraissent étonnés. Pourtant, je ne me verrai pas sans tatouages ! 🙂

J’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez obtenu toutes les réponses à vos questions ! Je vous embrasse 🖤

Agathe

2 commentaires

  1. Manon - Waauou a dit :

    Super article, je pense que tu vas donner envie à certains de sauter le pas 👏😉 (j’ai envie d’y retourner ahah!)

    Un petit conseil pour l’entretien des tatouages après cicatrisation… de temps en temps, je les hydrate avec la barre « elbow grease » de chez Lush, plein de bonnes choses pour raviver les couleurs et bien hydrater ✨👌

    1. Agathe Tranchevent a dit :

      Oh ça me fait plaisir ce que tu me dis 😄 venant de toi et tes jolis tatoos ça me touche 😄😄
      Oh je note merci 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *